RÈGLES, INTIMITÉ… À QUELS RISQUES SOMMES-NOUS EXPOSÉ.E.S ?

Aujourd’hui, j’aimerais aborder avec vous le sujet des protections hygiéniques, des risques qui leur sont liés et des alternatives qui existent en la matière. Prenez un petit thé et installez-vous confortablement… C’est parti !

Les protections hygiéniques conventionnelles

Comme moi, j’imagine que si vous êtes ici, c’est que vous avez un jour ou l’autre dans votre vie, utilisé des serviettes jetables ou des tampons. Ou du moins que ce sujet vous intéresse. J’espère, à la fin de cet article, vous avoir convaincu de dire adieu à tout jamais à ces fichues protections tant vantées par la publicité. Notez bien : les serviettes jetables et les tampons sont (petit 1) dangereux pour votre santé, (petit 2) une catastrophe pour la planète et (petit 3) vraiment pas économiques. Ah et (petit 4) vraiment vraiment mauvais pour votre santé (Je l’ai déjà dit ? D’accord, mais c’est important).

Mais que contiennent-elles vraiment ?

C’est là que ça devient drôle ! (ou pas d’ailleurs) Les serviettes jetables contiennent des gels dits « super-absorbants » constitués de cristaux de polyacrylate de sodium. C’est un polymère absorbant qui peut absorber jusqu’à 800 fois son poids en eau. Les tampons, eux, sont composés d’un mélange de coton (et de pesticides toxiques au passage) et de viscose. C’est une matière artificielle très absorbante, obtenue à partir de la pâte de cellulose des arbres.

« Et c’est pas fini ! » Ils contiennent également des ingrédients toxiques (du genre que tu te dis « mais pourquoi y’a ça dans mon tampon ? »). Voici une liste non exhaustive de produits retrouvés dans les serviettes jetables et les tampons… Aluminium, alcool, agents de blanchiment au chlore (bah oui, les tampons marrons, c’est pas vendeur) parfum, hydrocarbures, pesticides type glyphosate (vous savez, l’herbicide de Monsanto ? Mais si, dans le RoundUp ! Bah voilà, dans tes tampons.) mais aussi dioxine… Selon Greenpeace, « la dioxine est l’une des substances synthétiques les plus toxiques jamais étudiée ». Elle pourrait en effet engendrer, entre autres, endométriose, infertilité, fausses couches, bouleversements hormonaux, cancer

Par ailleurs, les parois du vagin sont perméables, c’est à dire qu’elles absorbent toutes les substances qui passent dans le coin… Sachant qu’une femme utilise en moyenne plus de 10 000 protections hygiéniques au cours de sa vie, ça fait quand même bien flipper. Autant dire que si on peut éviter les pesticides ou autres substances d’un autre monde, c’est plutôt chouette !

Bref ! J’en ai fini de vous faire paniquer (promis, c’est pour la bonne cause), passons maintenant aux solutions !
Les solutions, les solutions !

Coupe menstruelle et serviettes lavables

Serviette hygiénique lavable bio Plim
 
Si vous me suivez depuis looongtemps, vous savez peut-être que je suis passée à la coupe menstruelle depuis maintenant près de 3 ans. En y réfléchissant, je ne ferai absolument jamais marche arrière, tant la cup a révolutionné mes cycles. Si vous ne savez pas ce qu’est une coupe menstruelle, je vous invite à lire l’article que je lui ai dédié il y a fort fort longtemps sur le blog (on ne juge pas mes premiers pas dans la blogosphère ok ?!). Simple à utiliser, confortable (je n’ai jamais pu porter un seul tampon de ma vie, c’est pour dire !), économique et écologique. Bref ! Que du bon. Et pourtant…
 
Ces derniers temps, plusieurs articles et vidéos m’ont amenée à réfléchir un peu plus à tout cela… Je me disais que finalement, les serviettes hygiéniques lavables (ou culottes de règles) n’étaient peut-être pas « une si mauvaise solution ». D’autant plus que je travaille à la maison environ 2 jours par semaine. Puis, en discutant avec Marine, la Community Manager de la marque de serviettes lavables Plim, j’ai eu le déclic !
 

Quid du syndrome du choc toxique avec la cup ?

"En effet, si la cup est une super alternative aux tampons, elle reste un dispositif qui se place à l'intérieur du corps et ne permet pas au sang de s'écouler librement. De plus, portée durant tout le cycle sans interruption, elle sur-sollicite les parois vaginales et peut entraîner un affaiblissement plus précoce des muscles du périnée."
Marine Plim
Marine
Community Manager chez Plim

La vidéo de Coline sur le syndrome du choc toxique a terminé de me convaincre. J’ai donc pris la décision d’alterner entre (en journée, hors de chez moi) coupe menstruelle et protections hygiéniques lavables (la nuit et en journée, chez moi). Et je vous invite donc vivement à prendre cette nouvelle habitude. Votre vagin vous remerciera !

Protections hygiéniques lavables Plim

Les serviettes lavables Plim

Les serviettes hygiéniques lavables Plim sont fabriquées en France avec des matériaux écologiques. Côté peau, les serviettes sont en coton bio certifié GOTS*. C’est l’idéal pour les peaux sensibles ! Fini irritations, allergies, mycoses… À l’intérieur, 3 membranes, en coton bio également, dirigent le flux dans la longueur pour éviter les fuites sur les côtés. Côté culotte, une membrane certifiée Oeko-tex assure imperméabilité et respirabilité. Et enfin, les pressions sont en plastique, donc non allergènes et sans nickel.

Plus d’informations sur leur engagement sur les matières utilisées

Comment ça marche ?

Elles absorbent l’équivalent d’une serviette jetable de la même taille. Elles sont très confortables car elles sont douces et respirantes. Plus de fuites, d’odeur ou de sensations d’humidité. Les serviettes lavables sont hyper simples à utiliser ! Il suffit de les clipser sous votre sous-vêtement et de remercier Plim : fini les machins collants disgracieux qui abîment votre lingerie !

En ce qui concerne l’entretien, c’est encore une fois un jeu d’enfant. Il suffit de les faire tremper dans de l’eau tiède voire froide quelques minutes puis de les laver directement en machine à 40 ou 60°C. Pas de panique, le sang ne tâche pas le reste du linge, tout part grâce aux mouvements de la machine. Personnellement, j’utilise un petit filet de lavage pour les laver « à part ».

Plus d’informations sur le choix et l’entretien des serviettes lavables

Et les sous-vêtements alors ?

Culotte bio Olly Lingerie

Mais vous avez raison de poser la question, ma bonne dame (mon bon monsieur ?) ! Les sous-vêtements, tout comme les serviettes/tampons sont également en contact avec notre intimité. Il serait donc dommage de faire le choix de passer à la coupe menstruelle et serviettes lavables bio et de continuer à s’intoxiquer avec les pesticides dans nos culottes/slips/caleçons/ce que tu veux ! Il est donc important de choisir des sous-vêtements en matières naturelles et bio, comme le coton bio.

De plus en plus de marques éthiques, responsables et naturelles voient d’ailleurs le jour depuis quelques temps. C’est par exemple le cas de Peau Éthique et Olly Lingerie qui proposent des sous-vêtements écologiques.

Peau Éthique

Peau éthique est une toute petite entreprise familiale (une mère et sa fille !) qui propose des sous-vêtements 100% coton biologique certifié GOTS*. Confortable, avec ses coutures discrètes et douces, le modèle Lisa gris, me plaît tant par son confort que par sa simplicité. La mission de Peau ÉthiqueProtéger l’Homme et l’environnement, tout en aidant les plus démunis en leur permettant de vivre dignement de leur travail. Dans cette démarche de commerce équitable, la marque a fait le choix d’un partenaire en Inde qui respecte la norme SA 8000, interdisant, entre autres, le travail des enfants.

Olly Lingerie

Si toutefois vous préférez la lingerie un peu plus « féminine » (si tant est que cela veuille dire quelque chose), Olly est là ! Olly, Organic & Lovely Lingerie. Yours, a vu le jour à Berlin lorsque ses fondatrices ont réalisé que la mode était, après le pétrole, la deuxième industrie la plus polluante au monde… Forte de ce constat, la marque Olly propose donc de la lingerie bio, saine et écologique, produite dans le respect de l’environnement. Les sous-vêtements sont en coton bio certifié GOTS*, les teintures labellisées Oeko-tex 100 et les dentelles et tulles sont confectionnés en Europe. La mission d’Olly ? Créer la lingerie de demain en la rendant respectueuse de notre santé, de l’Homme en général mais aussi de l’environnement. Pari réussi !  Personnellement, j’ai flashé sur le shorty Onyx, avec ses jeux de transparence et son petit bijou. Enfin de la lingerie bio, responsable et jolie !

D’ailleurs, en ce moment, les frais de livraison sont offerts jusqu’à Noël ! Et surprise : un coffret vous est offert dès 2 culottes achetées ! C’est le bon moment pour (vous) faire plaisir et passer du côté green de la force… euh de la lingerie 🙂

 

*Qu’est-ce que la certification GOTS (Global Organic Textile Standard) ?
« Le référentiel GOTS intègre toutes les étapes de transformation textile : la fibre brute doit être certifiée en agriculture biologique et tout le processus de transformation doit respecter des critères environnementaux et sociaux. »
Source : Ecocert

J’espère que ce pavé vous aura appris des choses sur, d’un côté, la nocivité des protections conventionnelles, et de l’autre, sur les alternatives plus saines. N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, conseils, questions dans les commentaires ! C’est fait pour ça 🙂 

PS : Oui, j’ai choisi de garder mon écriture inclusive habituelle car je considère que les hommes sont tout aussi concernés par le sujet que les femmes.
PPS : La coupe menstruelle m’a été envoyée par l’e-shop Sebio. Les sous-vêtements m’ont été offerts par Peau Éthique et Olly, ainsi que deux des serviettes lavables Plim.
PPPS : Non, je rigole…
🙂

S'abonner pour recevoir les prochains articles

10 commentaires

  1. La dernière photo est sublime ! Tu m’as convaincue .. Des que possible je passe aux serviettes lavables.. Biens que je n’utilise plus de jetable en avoir une ou deux pour les débuts et fin de cycle (et la nuit!) c’est une chouette idée 🙂
    Merci pour tout !!

    1. Merci à toi Lully pour ton retour et tes compliments ! C’est exactement ça, c’est bien d’en avoir quelques unes pour la nuit et un ou deux protèges slip par exemple pour le début et la fin du cycle 🙂 J’espere que les serviettes PliM te conviendront ! Bon dimanche

  2. Ton article est vraiment très instructif ! Et même si je suis (ENFIN) une adepte de la cup depuis une bonne année et demie, j’ai encore appris des choses avec ton article. Personnellement, je jongle entre la cup et les culottes de règles Thinx qui sont d’un confort absolu ! J’aimerais aussi beaucoup tester les serviettes réutilisables, autant pour lâcher ma cup de temps en temps que pour des raisons écologiques. Merci pour ce bel article (et ces belles photos !) ! Gros bisous ❤️

    1. Merci merci minou ! Si tu as appris des choses, je suis vraiment ravie, c’etait l’objectif de mon article. J’aimerais beaucoup essayer les culottes Thinx aussi ! PliM va sortir une culotte de règles bientôt aussi, je suis impatiente ! Plein de bisous ❤️

  3. Pour le moment je suis enceinte, donc la question ne se pose pas trop… mais je me suis rendue compte que ma cup avait 9 ans, donc il va falloir réinvestir dans quelques mois. Avec la vidéo de Coline j’ai aussi pensé à acheter quelques serviettes lavables j’ai du mal à savoir combien sont nécessaires si c’est en complément de la cup, même si j’avoue que j’ai quelques réticences à ré-utiliser des serviettes, j’ai jamais aimé les jetables …
    Et pour la lingerie, et bien je réfléchis aussi à ça pour l’avenir, avoir des culottes bio 🙂 Merci pour cet article.

    1. Merci pour ton message Agathe ! Ah oui, effectivement il est conseillé de changer de cup plutôt tous les 5/6 ans. Pour les serviettes lavables, si tu te lances, n’hésite pas à contacter PliM, elles te répondront plus précisément concernant le nombre dont tu as besoin. Surtout si tu utilises également la cup. Au final on en a pas besoin de tant que ça 🙂 À bientôt !

  4. Et bien tu m’as plus que convaincue de passer aux serviettes et protège-slips réutilisables ! Je suis une adepte de la cup depuis plus d’un an, et même si j’essaie de la vider toutes les 3-4h, il y a toujours des moments où j’oublie (notamment au bureau lors d’une journée très chargée). Donc pas très très cool pour le vagin en fait ! J’avais rapidement zieuté le site de PliM il y a quelques mois, mais il y a encore plus de trucs depuis ! Ca sent la très très grosse commande dans les mois à venir !

    Et bravo pour tes dernières photos Célia, elles sont magnifiques !
    Passe une bonne soirée ❤️

    1. Coucou Victoria ! Mission réussie alors, je suis contente si mon article a pu t’aider et t’encourager à passer aux lavables. J’oubliais moi aussi régulièrement de vider ma cup dans la journée, c’est vraiment pas top ! Au moins avec les serviettes, on a plus ce problème là 🙂
      Merci beaucoup, ça me touche ! Très belle semaine à toi 😘

  5. Je voudrais aussi inciter à la prudence pour les personnes qui utilisent le combo DIU-Cuivre + cup menstruelle. On a parle pas assez du risque qu’il y a allier les deux, la cup faisant ventouse il y a risque que le DIU ne soit plus à sa place et n’agisse plus… attention aux mauvaises surprises !

    1. Bonjour Emma,
      Merci beaucoup pour ton témoignage ! Je ne peux malheureusement pas témoigner à ce sujet alors merci à toi de partager cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*