Nous nous retrouvons aujourd’hui pour le dernier article de la série les secrets de la médecine douce. Après l’homéopathie, l’aromathérapie, la phytothérapie et la gemmothérapie, place aujourd’hui à l’hydrolathérapie, dernière médecine alternative que je voulais vous présenter sur le blog !

Qu’est-ce que l’hydrolathérapie ?

L’hydrolathérapie ou thérapie par les eaux florales utilise le produit issu de la distillation des plantes, appelé hydrolat ou eau florale, afin de prévenir ou de soigner des maux à tout âge de la vie. En effet, l’hydrolat, bien moins concentré en molécules aromatiques que les huiles essentielles, est idéal car très doux et donc sans danger pour les bébés, les jeunes enfants et les femmes enceintes.
J’utilise essentiellement les hydrolats en tonique pour le visage mais aussi en cas de brûlures ou d’eczéma pour calmer ma peau sensibilisée. Bien que l’offre d’hydrolats sur le marché soit immense, je reviens finalement toujours vers mes petits chouchous : la lavande officinale, le géranium bourbon, la rose et la sauge officinale. J’en ai testé bien d’autres mais sans grands effets sur ma peau, je reste donc fidèle à ceux cités précédemment 🙂
Les hydrolats sont disponibles sur internet ou en magasin bio. Je vous conseillerais d’opter pour des marques reconnues, éthiques et respectueuses de l’homme et de l’environnement comme Hévéa, Pranarom ou Essenciagua, qui est, selon moi, la meilleure marque d’hydrolats que j’ai pu tester jusque là !

 

Comme je n’ai pas eu l’occasion de tester l’hydrolathérapie autre qu’en utilisation externe sur ma peau, j’ai décidé d’interviewer ma tante, qui est spécialisée en accompagnement thérapeutique et énergétique, et qui est adepte de l’hydrolathérapie depuis quelques années.

1/ Comment as-tu découvert l’hydrolathérapie ?

❝ J’étais déjà intéressée depuis longtemps par les huiles essentielles pour me soigner mais je trouve certaines huiles bien trop puissantes surtout quand il est conseillé de les ingérer. Par peur de mal m’y prendre, car je ne suis pas professionnelle, j’ai décidé de me tourner vers l’hydrolathérapie. J’ai découvert l’ouvrage Hydrolathérapie de Lydia Bosson qui m’a beaucoup aidée pour commencer. ❞

2/ Quels sont tes hydrolats préférés ?

❝ Pour une utilisation externe, j’aime beaucoup la rose pour le visage, la sarriette pour son côté dynamisant et la camomille pour ses propriétés antalgiques (notamment contre les maux de tête). Je n’ai encore jamais utilisé l’hydrolathérapie pour me soigner. J’utilise davantage les hydrolats en préventif par exemple sous forme de tisane : en hiver, j’ajoute une cuillère d’hydrolat de thym dans de l’eau chaude avec du miel. Selon moi, les propriétés des hydrolats sont plus efficaces que la phytothérapie. La tisane à base d’hydrolat marche mieux, sur moi, qu’une tisane de thym séché toute simple !
J’utilise également les hydrolats pour parfumer ma salle de travail. Les propriétés restent en suspend dans la pièce et j’aime beaucoup le parfum qu’ils libèrent. J’utilise beaucoup la verveine pour son odeur et le genévrier qui est connu pour éloigner les ondes négatives. ❞

3/ Quels bienfaits as-tu observé sur ton organisme ? 

❝ Je n’ai jamais utilisé l’hydrolathérapie en cure, je ne pourrai donc pas dire quels bienfaits j’ai observé sur mon organisme. Par contre, j’ai vécu deux expériences assez incroyables avec mes deux chats. Un jour, l’un de mes chats est revenu à la maison avec un gros abcès. J’ai donc réalisé un mélange d’hydrolats, aussi appelé synergie, aux propriétés antiseptiques, anti-infectieuses et antalgiques et lui ai appliqué sur l’abcès. Le lendemain, tout avait disparu !

Pour mon deuxième chat, l’expérience a été tout aussi concluante, pour une coupure assez profonde sur son coussinet ! J’avais appelé la vétérinaire car cette blessure m’inquiétait. Elle m’a conseillé de réaliser une compression sur sa patte, mais vous connaissez les chats, deux minutes plus tard, le bandage était parti ! J’ai donc décidé d’appliquer une synergie d’hydrolats directement dans la plaie, en attendant d’aller chez le véto le lendemain, mais finalement je n’en ai pas eu besoin ! Le lendemain matin, sa plaie était totalement refermée ! J’étais stupéfaite. J’ai l’impression que les animaux sont très réceptifs à l’hydrolathérapie. C’est bon à savoir ! ❞

Un grand merci à ma tante pour ce joli partage d’expérience ! 🙂
Et voilà, cette série d’articles est maintenant terminée, j’espère qu’elle vous a plu et que vous avez découvert de nouvelles médecines alternatives pour vous soigner au naturel !

Maintenant, à vous la parole ! 
Quels sont vos hydrolats chouchou ? Et vos marques préférées ?

S'abonner pour recevoir les prochains articles

2 commentaires

  1. Coucou ! =)

    Cet article est super et l'interview est un vrai plus !

    Le côté très doux de cette médecine m'intéresse ! Je pense qu'une fois que j'aurai terminé mon stock d'huiles essentielles pour mes remèdes anti-microbes je me tournerai doucement vers l'hydrolathérapie !

    J'en utilise déjà un peu au quotidien, j'ai une eau florale de bleuet des champs de chez Melvita et j'en suis plutôt contente pour le moment =). L'hydrolat au Bambou de chez Make it Beauty est une jolie découverte également !

    En tout cas je note les marques que tu utilises pour plus tard ! =)

    Bises !

  2. Coucou Anaïs !
    Merci beaucoup pour ton petit mot, je suis ravie que mon article t'ait plu et que cette médecine douce t'intéresse 🙂
    N'hésite pas à me faire un retour quand tu auras testé !
    A bientôt <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*