Les secrets de la médecine douce : le pouvoir de guérison de la Nature
J’ai décidé de lancer une nouvelle série d’articles consacrés à la médecine naturelle. Chaque mois, je vous parlerai d’une branche différente de la médecine douce : l’homéopathie d’un côté et, de l’autre, l’aromathérapie, la phytothérapie & les Fleurs de Bach, la gemmothérapie et l’hydrolathérapie.
Nous allons aborder aujourd’hui la première branche de la médecine douce ou naturelle, généralement la plus connue et celle exercée en majorité par des médecins : l’homéopathie.
Avant toute chose, un peu d’étymologie ne fait pas de mal ! 🙂 Le terme « homéopathie » vient du grec « homios » (similaire) et « pathos » (maladie). Selon le principe de cette médecine alternative, une maladie peut être traitée en provoquant chez le patient des symptômes similaires à ceux de la maladie qu’il cherche à soigner. En somme, il s’agit de guérir la maladie en reproduisant de manière infinitésimale les symptômes qu’elle engendre ! Plutôt curieux comme principe fondamental ! Mais c’est finalement un peu la même chose avec la vaccination 🙂
L’homéopathie a été découverte vers la fin du 18ème siècle par un médecin allemand, Samuel Hahnemann, à qui nous devons les principes de base de cette médecine douce, à savoir la similitude et la dilution.
Grâce à ses principes fondamentaux, cette médecine thérapeutique est très douce pour l’organisme, contrairement aux traitements allopathiques conventionnels. C’est une méthode qui permet à notre organisme de guérir seul, sans traitement chimique, et d’être immunisé de manière entièrement naturelle.
À quoi correspondent les fameux CH ? CH signifie « centésimales hahnemaniennes » ; cela représente le degré de dilution de la solution homéopathique. Il existe les basses dilutions ( de 1 à 5 CH + 6, 8 et 10 CH), les moyennes dilutions ( 7 et 9 CH) et les hautes dilutions (12, 15, 18, 22 et 30 CH). Cela n’excède que rarement les 30 CH. En règle générale, les basses dilutions sont utilisées pour les pathologies aiguës, soudaines et qui évoluent rapidement (rhume, inflammation, brûlure) : dans ce cas, la posologie est de 3 à 5 granules toutes les 20 minutes environ. Les hautes dilutions sont réservées aux troubles chroniques, plus profonds (comme les allergies, l’eczéma chronique). Les prises sont, dans ce cas, beaucoup plus espacées.
L’homéopathie soigne aujourd’hui de très nombreux maux et peut s’utiliser, à tout âge de la vie, à la fois de manière préventive et curative.
Ma trousse de secours homéopathique


▸ Contre le stress, les angoisses et les peurs panique : Aconitum Napellus 30 CH,
Gelsemium Sempervirens 9 CH
▸ Contre les inflammations et démangeaisons : Apis Mellifica 9 CH (remède d’origine animale)
▸ Contre l’irritabilité, la colère et les insomnies : Nux Vomica 5 CH
▸ Contre la fièvre : Belladonna 9 CH
▸ Contre les allergies et le coryza de mes chats : Allium Cepa  5 CH
▸ Contre le mal des transports : Cocculine
▸ Contre les coups et bleus : Arnica Montana 6 CH
▸ Contre le rhume : L52 (voir ma vidéo à ce sujet)
Où se procurer de l’homéopathie ?

Dans les pharmacies physiques et pharmacies en ligne, chez un médecin homéopathe…
Marques reconnues : les laboratoires Boiron-Dolisos, Lehning et Weleda

Je ne suis pas médecin, ni homéopathe ou naturopathe. Cet article est le fruit de mes connaissances et de mes nombreuses recherches. N’oubliez jamais que personne ne se substitue à l’avis d’un professionnel de santé. Les traitements que je vous présente fonctionnent sur moi, et peuvent ne pas vous convenir. Demandez toujours l’avis de votre médecin avant de suivre un quelconque traitement, même naturel.

 

Et vous, vous utilisez l’homéopathie ? Que pensez-vous de cette médecine douce ?

Sources :

 

S'abonner pour recevoir les prochains articles

7 commentaires

  1. Super article, comme toi j'essaye de me soigner au naturel, et comme je débute je prend toutes les informations que je trouve et je suis donc ravie de tomber sur ton article !

  2. Ici aussi on adore depuis peu car j utilise beaucoup les huiles essentielles mais mon homme dort depuis qu il prend du nux vomica 9ch tous les soirs, un miracle pour lui!

  3. Ah c'est génial ça, comme quoi ! Merci pour ton témoignage 🙂
    Le prochain article de cette série sera consacré à l'aromathérapie (huiles essentielles), j'espère qu'il te plaira ! Bonne soirée <3

  4. Coucou 🙂 je tombe par hasard sur ton article (enfin par rebonds, après en avoir lus d’autres !). Puisque tu nous le demande, de mon côté je n’utilise pas d’homéopathie, mais je suis toujours prête à en discuter avec des personnes n’ayant pas la même position. Mon choix est basé sur le fait qu’aucune étude n’a jamais prouvé une efficacité propre de l’homéopathie…(cf une actualité récente : http://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/homeopathie-les-academies-des-sciences-europeennes-demandent-son-non-remboursement_2401110.html#xtor=CS2-765-%5Btwitter%5D- ). En d’autres termes, ça apporte effectivement des effets bénéfiques à un certain nombre de personnes mais ils sont liés au contexte, à la relation avec le soignant, à l’attente qu’on a de l’efficacité, au processus de guérison naturel etc, bref ce qu’on appelle effet placebo dans le jargon. Je pense qu’on aurait tort de se priver de cet effet placebo, mais du coup si on peut l’obtenir autrement, je préfère ne pas payer pour ça et ne pas enrichir Boiron au passage. Encore une fois, je suis toujours prête à échanger là dessus, et j’ai écrit quelques articles sur mon blog pour expliciter un peu mon approche de ces sujets. Je serais heureuse d’avoir ton avis si jamais tu avais le temps, dans tous les cas merci de nous laisser un espace d’expression et d’échange. Je te souhaite un bel après midi !

    1. Bonjour Irene,
      Merci pour ton message et ton témoignage sur l’homéopathie ! Je suis ravie que tu me fasses par de ton avis sans jugement ni agressivité. C’est rare de nos jours sur internet !
      En effet, je ne suis pas non plus convaincue (ou en tout cas certaine) de l’efficacité scientifique de ces produits (peut-être aussi n’y a-t-il aucune étude prouvant les bienfaits de l’homéopathie car cela nuirait fortement à l’industrie pharmaceutique..? Mais c’est un autre sujet/débat !). Mais je trouve que c’est important de diffuser son expérience avec l’homéopathie car elle soigne tout de même de nombreux maux donc je préfère mettre en avant cette médecine douce, plutôt que la médecine allopathique et ses traitements parfois inefficaces. Ce que je reproche à la médecine conventionnelle, c’est qu’elle traite les symptômes sans chercher la cause de ces dits-symptômes… Contrairement aux médecines douces (en général) qui s’accompagnent souvent d’une « thérapie » plus profonde qui recherche les causes de nos maux.
      Bref, il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet !
      Encore merci pour ton ouverture d’esprit 🙂
      Passe une belle après-midi et un doux week-end,
      Célia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*