interview-vénus-green

 
J’ai reçu la semaine dernière un mail des éditions L’Âge d’Homme me proposant d’interviewer Alice Greetham à l’occasion de la sortie de son premier ouvrage papier Carnet de recettes bio, végétales et sans gluten.
J’ai évidemment accepté sans réfléchir un instant, tant le travail d’Alice, surnommée Lili, me fascine depuis longtemps. Je suis Alice sur son blog Au Vert avec Lili et suis une grande fan de sa recette de cookies que je vous conseille à 100% au passage ! 😉
 
Voici donc les quelques questions que j’ai pu poser à Alice, j’espère que ce petit article, très différent de d’habitude, vous plaira et que vous en apprendrez davantage sur cette bloggeuse culinaire que j’apprécie énormément.


❀❀❀

1- D’où te vient le goût pour la cuisine ?

 

C’est une excellente question !! Je crois qu’il me vient de l’envie de bien manger. J’ai grandi dans une famille qui cuisinait un peu, simplement, mais de bons produits. Chez moi, il n’a jamais été question de plats préparés. On préférait manger une salade composée maison, plutôt qu’un plat plus élaboré tout prêt. La cuisine m’est venue tardivement, à 26 ans, lorsque je suis devenue végétalienne. Je souhaitais continuer à manger de beaux desserts et de bons petits plats, alors j’ai retroussé mes manches et je me suis mise en cuisine. Avant, c’était mon mari qui préparait le dîner. Personnellement, je savais à peine faire cuire du riz… Et puis, petit à petit, ça m’a plus de confectionner des lasagnes, des gâteaux et des quiches. Un peu plus tard, c’est le goût de créer, d’inventer, qui m’a passionnée. C’est lui aujourd’hui qui me donne l’envie de continuer.

2- Quand es-tu devenue végétalienne ? Comment s’est passée la transition ?

En 2012, à la suite d’une lecture qui m’a ouvert les yeux. Il s’agit de l’ouvrage « Faut-il manger les animaux ? » de Jonathan Safran Foer, un ouvrage que m’avait recommandé mon amie d’enfance. Je suis tombée de haut !!! Quand j’ai appris comment les animaux étaient traités dans les élevages, j’ai considéré ma viande et mes produits laitiers autrement et j’ai tout bonnement refusé de continuer à participer à cette hérésie. Et comme j’étais alors assez catégorique (je pense être plus modérée aujourd’hui, même si je demeure végétalienne), j’ai cessé, très rapidement, de manger des produits animaux mais aussi de porter du cuir et de la laine, d’acheter des cosmétiques et des produits ménagers testés sur les animaux… C’est la meilleure décision que j’ai jamais prise, autant pour les animaux et la nature… que pour moi !! Car de là s’est enclenchée une grosse remise en question qui m’a permis de repenser mes aspirations et mes objectifs de vie mais aussi de revoir mes croyances et mes valeurs. Je suis devenue adulte à 26 ans.

 

3- Quels sont les aliments que tu préfères cuisiner et pourquoi ?

 

J’adore la farine. Et pas de blé. Toutes les farines sans gluten m’amusent, il y en a tellement et c’est un vrai challenge à chaque fois que de les travailler dans l’optique de réaliser une préparation qui se tient, bonne et belle. Je raffole aussi des oléagineux, en poudre ou en purée, ou encore des légumes, que l’on peut cuisiner de tellement de manières différentes !! Cela fait plus de quatre ans que je cuisine non-stop et pourtant, j’ai le sentiment de n’avoir pas encore fait le tour de la cuisine végétale et sans gluten.

 

4- Conseilles-tu d’adopter une alimentation sans gluten et pourquoi ?

 

D’une manière générale, je pense qu’une cuisine allégée en gluten est bénéfique. À l’heure actuelle, notre alimentation est trop riche en blé, et du blé archi méga transformé. C’est lui qui peut causer des douleurs digestives, des maux de tête, des réactions allergiques au niveau de la peau, des problèmes aux articulations et une fatigue chronique par exemple. Et je ne parle pas de maladie cœliaque !!! Cela étant dit, je suis d’avis qu’il ne faut pas non plus diaboliser le gluten. J’explique juste qu’il faut se méfier des aliments transformés (et des additifs !), et qu’il est mieux de privilégier un gluten de qualité, et dans ce cas, opter pour des produits bio d’une part, mais aussi différentes céréales comme le kamut, l’épeautre, le petit-épeautre… Par ailleurs, manger moins de gluten signifie diversifier son alimentation ce qui est bien sûr très bénéfique. Aujourd’hui, nos repas tournent autour des mêmes ingrédients et c’est bien dommage. Réaliser une pâte à pizza à base de farines de riz, de sarrasin et de manioc par exemple, c’est enrichir sa palette gustative d’une part, mais c’est aussi nourrir son corps de différents nutriments.

 

5- Respectes-tu les saisons des produits que tu cuisines ?

 

 

J’essaye, au maximum. Parfois, cela dit, en fin de saison surtout, il m’arrive de craquer. Par exemple, cette année, j’ai acheté mes premières fraises quelques jours avant l’ouverture de la saison, pareil pour mes courgettes. Mais quelques jours seulement. Je ne mange pas de tomates en février. Elles n’ont pas de goût ! Comme j’achète des paniers de légumes bio et locaux, et que je fais mes courses en biocoop principalement, il m’est plus facile de respecter la saisonnalité des fruits et légumes. Par ailleurs, mon mari fait pousser beaucoup de légumes au jardin, et c’est grâce à lui que j’ai compris que les courgettes ne poussaient pas toute l’année : je suis une citadine, donc j’ai dû apprendre !! Mais je suis humaine, et il peut m’arriver de « fauter ». J’essaye aussi de consommer local, dès que possible. Cependant, je ne suis pas irréprochable à ce niveau-là. Je raffole des bananes, des avocats, des noix de cajou, du chocolat… J’essaye de faire au mieux, mais je suis encore en cheminement. Il m’arrive de me faire houspiller sur les réseaux sociaux et sur mon blog parfois, à cause de cela. Que ce soit clair : je ne suis pas parfaite, je ne suis pas non plus un modèle à suivre aveuglément. Je propose des recettes bio, végétales et sans gluten, avec mes forces et mes faiblesses. Je trouve que les humains sont très durs entre eux, à se faire des reproches, à se jeter des pierres… Où sont passés la tolérance et la compassion ?!

 

6- Sucré ou salé, quel est le plus simple ?

 

SUCRÉ !!! C’est le plus fun pour moi : inventer des gâteaux, des petites pâtisseries, des douceurs… J’adore ! J’ai un bec sucré. Et je l’assume ! Mais attention : plus question pour moi de manger de sucre raffiné. Je préfère le sucre complet et le sirop de coco et d’érable.

 

7- Sais-tu quel est le profil de tes lecteurs ?

Je sais que quelques hommes me suivent… Mais mes lecteurs sont plutôt des lectrices ! J’ai repéré de nombreuses mères de famille, qui ont des petits allergiques. Ou encore des étudiantes qui font attention à leur ligne. Et puis il y a des femmes, comme moi, célibataires ou en couple, sans enfant, qui questionnent juste leur alimentation.

8- Quel message essaies-tu de faire passer dans tes livres ?

Que bien s’alimenter, c’est facile, rapide, accessible à tous, et fun !!! Moi aussi j’ai un boulot, moi aussi j’ai un petit salaire, moi aussi je n’ai pas des heures devant moi pour préparer un repas… Et pourtant, je prends le temps (mais pas trop, juste celui qu’il faut) de bien choisir mes produits, de les cuisiner, et de me régaler… ! La joie et la bonne humeur passent par nos assiettes, et c’est pourquoi il est important de prendre soin de nos repas. Car cuisiner, c’est se dire « je t’aime », tout simplement. Et aujourd’hui, plus que jamais, on a besoin de réapprendre à s’aimer.

9- Comment fais-tu face aux critiques concernant ton végétalisme ?

Eh bien… Je n’en ai plus figure-toi ! Au début, certes, j’étais doucement raillée. Mais comme j’ai toujours assumé mes choix mais aussi fait preuve de tolérance à l’égard de ceux qui n’avaient pas fait les mêmes que moi, on a accepté mon végétalisme sans trop de problème. Du reste, pour moi, être végétalienne aujourd’hui n’est pas du tout une contrainte. C’est même facile ! Après, je suis aussi le genre de personne à voir le verre plutôt plein que vide et à prendre les choses du bon côté… Donc si remarques négatives il y a, je hausse les épaules et je passe à autre chose.

10- Quelles sont tes recettes préférées dans ton dernier ouvrage ?

Cette question est très difficile car mon livre n’est composé que de recettes « coup de cœur » !! Mais s’il fallait choisir, si j’étais sur une île déserte avec un choix très restreint, par exemple, j’opterai pour mon cheesecake et mes gaufres salées, mon brownie et ma galette des rois. Fort heureusement, le bateau et les îles, ce n’est pas trop mon truc, alors je n’ai pas à choisir… 😉

 

 
❀❀❀
 
interview-au-vert-avec-lili-venus-green
 
Je tiens à remercier sincèrement Alice pour sa gentillesse et sa disponibilité. Merci également aux éditions L’Âge d’Homme pour m’avoir offert cette opportunité d’interviewer Au vert avec Lili et également pour vous permettre de remporter un exemplaire de l’ouvrage d’Alice.
 
Pour tenter votre chance et essayer de remporter le livre, rdv sur ma page Facebook dès aujourd’hui ! Le concours est ouvert à toute l’Europe jusqu’au mercredi 1er juin minuit.
 
Vous pouvez évidemment retrouver l’ouvrage Carnet de recettes bio, végétales et sans gluten sur le site des éditions L’Âge d’Homme et n’oubliez pas la séance de dédicaces organisée le samedi 11 juin à 16h dans la boutique Un Monde Vegan à Paris. Retrouvez toutes les informations sur l’événement ici et la page Facebook des éditions L’Âge d’Homme, Collection V pour Vegan.

S'abonner pour recevoir les prochains articles

5 commentaires

  1. Coucou Célia,

    Oh joie joie joie !!! 😀 Merci de m'avoir laissé une jolie place sur ton blog, c'est un vrai bonheur pour moi que de figurer ici et d'avoir répondu à tes supers questions !! ^^

    Je te fais un gros bisou, merci encore à toi ! <3

  2. Alice,

    Merci beaucoup pour ta gentillesse ! <3 Je suis ravie de t'accueillir sur Vénus Green, c'est un honneur pour moi =)

    Très belle journée à toi, plein de bisous <3

  3. Merci Célia pour ce chouette article ! J'ai été ravie d'en découvrir un peu plus sur la fameuse Lili et je vais avec grand plaisir participer à ton concours parce que son livre à l'air vraiment top! bisous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*